enfrit
Accueil / Le fondateur de l’UNIMED

Le fondateur de l’UNIMED

prof-franco-rizzi-unimed

Le prof. Franco Rizzi (Avetrana, 1944 – Rome, 2017), professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Roma Tre et fondateur de l’UNIMED (Union des universités de la Méditerranée) a consacré sa vie à la recherche, à l’étude, aux livres et au dialogue entre les universités de la région euro-méditerranéenne.

Fasciné par la région méditerranéenne, cette passion a été présente tout au long de sa vie, et tout au long de sa carrière de professeur en Italie, mais aussi en Grande-Bretagne, en Espagne, en France – qu’il aimait particulièrement – et dans d’autres pays où il a enseigné. En tant qu’historien, il a toujours essayé de lire, de comprendre et d’expliquer les problèmes et les difficultés de l’époque actuelle, tout en éprouvant le besoin urgent de transmettre ses connaissances aux jeunes générations, les étudiants de l’Université de Rome La Sapienza, puis de l’Université de Roma Tre, où il était professeur d’histoire de l’Europe et de la Méditerranée.

Auteur de nombreuses contributions scientifiques et de romans, il a dirigé « Diwan », une série publiée par Castelvecchi Editore entre non-fiction et littérature, politique et histoire, société et culture, et a publié un blog personnel pour le Fatto Quotidiano.

Cependant, sa plus grande œuvre a été la fondation de l’UNIMED en 1991, l’Association des universités dont il était Secrétaire Général, qui réunit aujourd’hui plus de 100 universités des pays de la région méditerranéenne dans le but de promouvoir le dialogue et la coopération scientifique, culturelle, sociale et économique dans la région euro-méditerranéenne.

L’UNIMED est née grâce à la vision de son fondateur, pour qui la chute du mur de Berlin allait être un événement qui allait avoir des répercussions non seulement en Europe mais aussi dans les pays du sud de la Méditerranée, et qui a eu l’idée alors de créer un réseau rassemblant les universités des pays méditerranéens. Cette idée, fruit d’une grande clairvoyance, a été conçue par le fondateur bien avant la Conférence de Barcelone, qui inaugurera le partenariat euro-méditerranéen en 1995, et qui se traduira par la possibilité d’offrir aux universités des deux rives de notre Mer un espace de coopération au niveau académique, culturel, social et politique, en soutien du progrès de la région.

Les œuvres et les publications du Fondateur de l’UNIMED sont nombreuses :

  • Rizzi (1970): I cattolici papali francesi e la presa di Roma, in “Humanitas”, agosto -settembre 1970.
  • Rizzi (1970): L’Italia e la denuncia russa del trattato del 1856, in “Rassegna di politica e storia”, n. 183, gennaio-marzo 1970.
  • Rizzi (1971): Il governo della Défense Nationale e la presa di Roma, in “Rivista di studi salernitani”, n. 7, gennaio-giugno 1971.
  • Rizzi (1971): Storia religiosa in Francia: problemi e tendenze, in “Quaderni storici”, n. 22, gennaio-aprile 1971.
  • Rizzi (1973): Sturzo in esilio. Popolari e forze antifasciste dal 1924 al 1940, in AA.VV., Luigi Sturzo nella storia d’Italia. Atti del Convegno Internazionale di Studi, Roma.
  • Rizzi (1974): Per una ricerca sulla questione agraria nella III Internazionale, 1919-1925, in “Prassi e Teoria”, n. 3.
  • Rizzi (a cura di) (1975): L. Sturzo. Scritti inediti, 1924-1940, Roma.
  • Rizzi (1980): I contadini una classe oggetto? Il dibattito agrario nella “Critica sociale” (1891-1896), in “Prassi e Teoria”, n. 5.
  • Rizzi (1980): L’Internazionale comunista e la questione contadina, in AA.VV., Storia del Marxismo, vol. III, Torino.
  • Rizzi (1981): Contadini e comunismo. La questione agraria nella III Internazionale (1919-1928), Milano.
  • Rizzi (1981): Le forme organizzative nelle campagne 1921-1926, in AA.VV., La struttura organizzativa del Partito Comunista Italiano, 1921-1979, “Annali della Fondazione Feltrinelli”, vol. XXI, Milano.
  • Rizzi (1983): Circuits de pouvoir et parenté dans le Latium aux XIX siècle, in “Pouvoir sur la Commune et pouvoir dans la Commune. Atti del congresso dell’ARF”, Montpellier.
  • Rizzi/ G. Delilli (a cura di) (1986): Legale e illegale. Comunità rurali e legge scritta nel Lazio (XIX sec.), in AA.VV., “Le Modèle familiale Européen. Normes, déviances, contrôle du pouvoir”, Ecole Française de Rome, Roma.
  • Rizzi (1986): Pourquoi obéir à l’État? Une communauté rurale du Latium au XVIII et au XIX siècle, in “Etudes rurales” n. 101-102, gennaio-giugno 1986.
  • Rizzi (1987): Socialist Propaganda in the Italian Countryside, in AA.VV. Disciplines of Faith. Studies in Religion Politics and Patriarchy, (a cura di) J. Obelkevich, L. Roper, R. Samuel, Londra.
  • Rizzi (1988): Approche prosopographique de l’étude de l’émigration: départ et accueil, in AA.VV., Immigration Italienne en France dans les années ’20, Parigi.
  • Rizzi (1988): La Coccarda e le campane. Comunità rurali e Repubblica Romana nel Lazio (1848-1849), Milano.
  • Rizzi (1991): Il territorio del Politico. Elementi riflessione sulle comunità rurali nel Lazio (1848-49), in “Dimensioni e problemi della ricerca storica”, n. 2, pp. 271–283.
  • Rizzi (1994): Chronique d’un voyage pour la paix, in “Università del Mediterraneo” n. 0, pp. 2–3.
  • Rizzi (1994): Information et communication entre les deux rives de la Méditerranée, in “Università del Mediterraneo” n. 0, pp. 4–5.
  • Rizzi (1994): Université et coopération, in “Università del Mediterraneo” n. 1, pp. 2–3.
  • Rizzi (1995): La politica dell’Unione Europea, in “Politica Internazionale” n. 4-5 luglio-ottobre 1995, pp. 15–21.
  • Rizzi (1996): EU- Kulturpolitik im Mittelmeerraum, in “Kultur Austausch”, pp. 96 –98.
  • Rizzi (1996): La Méditerranée, réalités et symbolisme. Une réflexion sur la politique de l’union Européenne, in “Rive”, n. 0, pp. 11–15.
  • Rizzi (1996): Una errata percezione della sicurezza alimentare, in “Politica Internazionale”, n. 6 , novembre-dicembre 1996, pp. 121–127.
  • Rizzi (1996): Impressions de voyage: rencontre avec Shimon Pérès et Riyad El Khoudary, in “Rive” n. 1, dicembre 1996, pp. 5–11.
  • Rizzi (1997): Deuxième Conférence Euro-Méditerranéenne, in “Rive” n. 2, pp. 5–7.
  • Rizzi (1997): Rencontre avec Besnik Mustafaj, in “Rive” n. 3, pp. 61–63.
  • Rizzi (1997): Processus de paix ou processus de guerre?, in “Rive” n. 4, pp. 34–35.
  • Rizzi (1997): Unione Europea e Mediterraneo: dal Trattato di Roma al dopo Barcellona (1957-1997), Roma.
  • Rizzi (1998): Civil society and European Union. Back to the Barcelona Conference, in “Rive” n. 5, 1998, pp. 7–9.
  • Rizzi (a cura di) (2000): Social Security in the Mediterranean in Focus. An Analysis of Five Countries, Roma.
  • Rizzi (2001): Un’Agenzia per il patrimonio culturale euro-mediterraneo, in “Notiziario della Fondazione cassa di Risparmio di Roma”, pp. 49–52.
  • Rizzi (2002): Il partenariato euromediterraneo, in “Europa e Mezzogiorno”, dicembre 2002, pp. 30–37.
  • Rizzi (2003): Mappatura ed analisi delle esperienze e delle metodologie di mediazione culturale, Ricerca commissionata dal Ministero del Welfare, Roma.
  • Rizzi (2004): Un Mediterraneo di conflitti: Storia di un dialogo mancato, Roma.
  • Rizzi (2007): La Dichiarazione di Barcellona tra Europa e Mediterraneo, incontro tra l’Accademia dei Lincei e la Real Academia de Ciencias Econòmicas y Financieras, Barcellona.
  • Rizzi (2007) (a cura di): Rive. Incontro tra le civiltà del Mediterraneo, Lecce, Argo Editore.
  • Rizzi (2008): Un Mediterraneo di conflitti, in “Tra Europa e Islam: geopolitica del Mediterraneo”, Milano.
  • Rizzi (2009): L’apporto della scienza e della cultura mediterranea al progresso umano e sociale, V seminario internazionale, Real Academia de Ciencias Económicas y Financieras, Barcellona, (in via di pubblicazione).
  • Rizzi (2009): L’Islam giudica l’Occidente: Conversazione su alcuni luoghi comuni, Lecce: Argo Editrice.
  • Rizzi (2010): I Balcani all’interno della strategia euro-mediterranea dell’UPM, in “I Balcani e il Mediterraneo” a cura di Gianluca Sadun Bordoni, ed. Rubettino, Catanzaro 2010
  • Rizzi (2011): Mediterraneo in rivolta, ed. Castelvecchi, Roma 2011
  • VV. (2012) Colonialismo e politica europea, ne “Il Mediterraneo dalla multiculturalità all’interculturalità” a cura di Pietro Lacorte e Vito Antonio Aresta, pp 169–184, Lecce
  • VV. (2012) Internazionalizzazione delle Università: l’esempio di UNIMED, in “Nord e Sud a 150 anni dall’Unità d’Italia”, SVIMEZ Associazione per lo sviluppo dell’industria nel Mezzogiorno, Quaderni SVIMEZ – Numero speciale (31), pp. 439–443, Roma
  • Rizzi (2013): Dove va il Mediterraneo?, ed. Castelvecchi, Roma 2013
  • Rizzi (2015): Storia di un jihadista, ed. Castelvecchi, Roma 2015.

Son travail au service du dialogue entre les deux rives de la Méditerranée a été récompensé par de nombreux prix internationaux.

En 2009, il a reçu le Prix d’honneur de la coopération Sallentino “pour sa longue carrière universitaire et ses études sur l’histoire de l’Europe et de la Méditerranée, pour avoir fondé UNIMED afin de promouvoir une plus grande intégration entre les pays des deux rives de la Méditerranée et pour sa direction appréciée et qui fait autorité de Medarabnews”.

La publication L’Islam giudica l’Occidente (fr. : L’Islam juge l’Occident) a été récompensée par le prix littéraire “Les philosophes et la Méditerranée” de la Société philosophique italienne, et a permis d’engager un débat sur Internet et dans plusieurs Universités européennes.

En 2011, son livre Mediterraneo in rivolta (fr. La Méditerranée en révolte) a remporté le prix littéraire “Francesco Alziator” pour la section non-fiction.

En mai 2015, Feu prof. Rizzi a reçu une mention spéciale à Tunis pour le prix Ibn Khaldoun pour le rôle d’UNIMED dans la coopération entre les universités de la Méditerranée.

Enfin, le prof. Rizzi a géré un blog pour le journal il Fatto Quotidiano on-line disponible ici.

Laisser une réponse